AGRORESTERIE VITIFORESTERIE AGROECOLOGIE 2021 06 10 plantation terminée dans les

NOTRE GRAND PROJET : vers une autre viticulture

AGROFORESTERIE ET TRAVAIL HUMAIN ALLEGE

Notre questionnement : Comment, aujourd’hui, tester un modèle viticole différent qui mette en œuvre les expérimentations agronomiques récentes vraiment respectueuses de la planète et qui recherche une organisation qui allège la pénibilité du travail humain ?

Pour y répondre, nous avons choisi une parcelle d'un hectare et demi sur laquelle nous allons intégrer de nombreuses expériences. En juin 2021 la vigne est plantée (voir la photo ci contre). La suite à l'automne

LE POURQUOI ET LA PHILOSOPHIE DU PROJET

Après plus de quinze ans de travail de vigneronne -dont dix ans au sein de TERRA VITIS en participant au test de nombreuses « solutions alternatives » - et forte de cette expérience, j’ai eu envie d’aller plus loin et de tester une forme de travail plus « durable » pour la planète et ce dans tous les aspects de "l'écologie" (Co2 -captation du carbone et limitation de l'intervention des machines-, gestion de l'eau, produits phyto, travail humain ...).

Pour progresser dans cet objectif d’une viticulture plus respectueuse de notre planète et plus respectueuse de nous, les humains, nous devons changer assez radicalement notre façon de travailler. Le mouvement "bios" il y a maintenant de longues années, à initier le processus. Forts de toutes nos expériences, nous pouvons maintenant aller encore plus loin. La philosophie qui guide notre réflexion aujourd’hui s’appuie sur les trois piliers du développement durable.

  • ENVIRONNEMENTAL

    • Pour appliquer des principes agronomiques différents et une réelle biodiversité : nous allons tester un "système agroécologique" une plantation basée sur les principes d’agroforesterie qui mixte la vigne et d’autres productions : arbres fruitiers, haies … (ce sont un peu les mêmes principes que la permaculture mais pour des plantations pérennes). De plus ces plantations se feront sur un couvert végétal total pour limiter les interventions des machines (par exemple pas de travail du sol) et pour augmenter la captation du carbone et donc diminuer les gaz à effet de serre.

  • SOCIAL

    • Pour améliorer les conditions de travail des collaborateurs des entreprises viticoles dont le travail est parfois dur : nous allons tester des techniques de taille autres qui peuvent diminuer la pénibilité des travaux (tout en ayant aussi un intérêt agronomique).

    • Pour respecter encore plus les consommateurs : nous espérons que nos productions seront plus saines, avec, de plus, un bilan carbone et un bilan hydrique améliorés. Dans l'idéal nous aimerions travailler sans produit, même bio car ils ont aussi une part de toxicité mais il n'est pas sur que nous y arrivions.

  • ECONOMIQUE

    • Pour prouver (c’est du moins notre espérance) que cela peut générer une rentabilité suffisante pour permettre la transformation complète d'une entreprise

Pour mener ce projet, bien sûr toute l’équipe est mobilisée mais également l’association TERRA VITIS qui travaille en permanence à s’améliorer ainsi que le groupe DEPHY, groupe crée pour justement tester d’autres solutions techniques. Par ailleurs, nous partageons avec d'autres vignerons et d'autres structures qui testent également de nouveaux systèmes agronomiques.

Ce projet vous intéresse :

  • vous voulez être tenu régulièrement au courant, dites-le-moi sur contact@lachapiniere.com 

  • Vous avez connaissance d’expériences ou de documentations qui pourraient nous aider dans cette phase de travail, n’hésitez pas à nous en faire part : contact@lachapiniere.com